Sur la trace des artistes du Louvre

Dans le cadre du parcours d’Éducation artistique et culturelle, les élèves du collège Paul-Langevin ont participé à un projet d’écriture et d’ouverture culturelle en lien avec les œuvres de la Grande Galerie du Musée du Louvre. Le résultat : une série de petites scènes pleines d’humour que vous pourrez découvrir ci-dessous, et surtout un beau cheminement à travers l’Histoire des Arts et l’Histoire de Paris qui laissera des souvenirs aux participants !

Retour sur les étapes du projet

1) Une après-midi au Louvre

Le samedi 6 avril 2024, 28 élèves ont passé l’après-midi au Musée du Louvre. Nous y avons rencontré la Victoire de Samothrace, puis visité la Grande Galerie, en nous arrêtant plus particulièrement devant le David et Goliath de Daniele da Volterra, Bonaparte visitant les pestiférés de Jaffa d’Antoine-Jean Gros, Les Noces de Cana de Paul Véronèse, Le Sacre de Napoléon de Jacques-Louis Davis, l’effrayante Scène du Déluge d’Anne-Louis Girodet, et enfin Le Radeau de la Méduse de Théodore Gérticault. Comme il nous restait encore un peu d’énergie, certains élèves ont pu découvrir les mystérieuses momies du département des Antiquités égyptiennes tandis que d’autres filaient découvrir les merveilleuses mosaïques du département des Arts de l’Islam !

2) S’approprier les œuvres, des ateliers d’écriture aux tableaux vivants

Peu après, le lundi 8 et le mardi 9 avril, les élèves ont participé à plusieurs activités en lien avec cette visite. Tout d’abord, ils ont pris part à des ateliers d’écriture menés par Mme Zacharie et M. Potschke. La consigne : imaginer un petit dialogue entre les personnages de leur œuvre favorite (ou un monologue). Les élèves ont même pu réaliser l’enregistrement de leurs scènes, notamment ceux qui avaient déjà appris à se servir du Zoom durant le Club Radio, et assister Mme Zacharie pendant qu’elle effectuait le montage.

Ensuite, ils ont été invités à réaliser des « tableaux vivants », c’est à dire à recréer les tableaux avec les moyens du bord !

Le Sacre de Napoléon, Jacques-Louis David, 1807

Le Radeau de la Méduse, Théodore Géricault, 1819

Les Noces de Cana, Véronèse, 1563

Scène du déluge, Anne-Louis Girodet, 1806

David et Goliath, Daniele da Volterra, 1555

3) Un dernier hommage

Le mercredi 10 avril, nous nous sommes rendus au cimetière du Père-Lachaise, sur les tombes de Girodet, Gros, Delacroix, David – dont seul le cœur repose à Paris, le reste de sa dépouille était inhumé à Bruxelles – ou encore Géricault dont la sépulture est ornée d’une reproduction du Radeau de la Méduse, et au-dessus de laquelle une statue le représente avec sa palette.

Une belle manière de clore quelques jours passés sur les traces des artistes du Louvre !